YVDOCreated with Sketch.

Volumes et prix de l'immobilier à fin janvier 2022

Conjoncture immobilière francilienne en janvier 2022 : une activité proche de la moyenne des dix dernières années et des prix toujours en hausse, excepté dans Paris


Des volumes de ventes un peu moins dynamiques après une phase exceptionnelle 

VOLUMESL’activité est restée en demi-teinte, avec 38 160 ventes de logements anciens en Ile-de-

France de novembre 2021 à janvier 2022, soit une baisse de 14% par rapport à la période novembre 2020 - janvier 2021. Le recul est encore plus notable (-20%) pour le secteur de la maison individuelle qui avait alors connu une forte poussée. 

Cependant, les volumes de ventes sont encore supérieurs de 5% à la moyenne des ventes des dix dernières années pour cette période, avec des évolutions similaires pour les appartements (+5%) et les maisons (+4%). 

Ce tassement de l’activité, qui se prolonge, présente des nuances selon les secteurs géographiques et les segments de marché.

Si l’on compare novembre 2021 - janvier 2022 à la même période un an auparavant, l’activité a bien résisté à Paris, comme les mois précédents, peut-être parce que les prix s’assagissent et redonnent un peu de pouvoir d’achat aux acquéreurs.

Dans le même temps, les ventes d’appartements reculent de 19% en Petite Couronne et de 10% en Grande Couronne. Pour les maisons, la comparaison avec une période de très forte activité fait apparaître une baisse de 18% en Petite Couronne et de 21% en Grande Couronne.

Après une période exceptionnelle et atypique, ce retour de l’activité à des niveaux proches des moyennes des dix dernières années ne surprend pas mais devra être suivi avec attention dans le contexte difficile que nous connaissons.

Des évolutions de prix contrastées et toujours plus fortes pour les maisons en Grande Couronne

PRIXEn Ile-de-France, de janvier 2021 à janvier 2022, les prix des logements ont augmenté de 2,3% mais toujours avec d’importantes différences selon les marchés et à un rythme plus modéré que courant 2021.

Malgré la baisse des volumes de ventes, la hausse du prix des maisons reste soutenue (+6,5% en un an).

A l’inverse, le prix des appartements est stable en Ile-de-France en janvier 2022 et depuis un an (+0,3%). En effet, l’érosion des prix se prolonge dans la Capitale (-1,6% pour un prix de 10 570 € le m²) mais elle est contrebalancée par les hausses en Petite Couronne (+1,3% en un an) et surtout en Grande Couronne (+3,7%).

Dans les prochains mois et d’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats, les tendances actuellement observées se poursuivraient. On attend un prix au m² des appartements de 10 440 € en mai 2022 à Paris, en baisse de 1,6% en un an. 

Toujours d’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats, pour les appartements en mai 2022, les hausses annuelles de prix se prolongeraient à peu près au même rythme que précédemment (+1,8% en Petite Couronne et +3,9% en Grande Couronne). Parallèlement, les hausses annuelles de prix resteraient situées autour de 7% pour les maisons en Petite et Grande Couronnes.

VOIR LA CARTE DES PRIX DE L'IMMOBILIER À PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE AU FORMAT PDF